LE PLAN DE FORMATION GLOBAL
De quoi parle-t-on ?

En 2014, FORMIRIS Sud-Ouest a  souhaité entrer dans une démarche qualité avec ses partenaires pour renforcer l’efficience du service rendu aux enseignants et aux chefs d’établissement en matière de formation.

Désormais Certifié ISO 9001-2008 et ISO 29990, FORMIRIS Sud-Ouest poursuit ses efforts pour répondre aux importants besoins en compétences à renforcer, renouveler, développer dans chacun des  établissements de l’enseignement privé.

C’est dans ce cadre que nous vous proposons une nouvelle approche de l’élaboration du Plan de Formation 2017-2018 :

A votre écoute, nous avons constaté que les enveloppes financières (leurs calendriers et circuits de décision différents) conditionnaient de  manière  très significative  la définition des besoins de formation de  vos établissements.

La prédominance du CRE (crédit établissement) favorisait une approche individuelle uniquement des besoins de formation alors que les enjeux du moment sont souvent transversaux et concernent de plus en plus souvent, des équipes entières.

Nous vous proposons de faire évoluer l’approche par une logique de plan de formation global par diocèse, par établissement,  et par association territoriale, en cohérence avec l’approche fédérale.

·       Une offre « catalogue » raisonnée (Au regard des budgets votés paritairement)

·       Une demande raisonnable respectant un équilibre entre :

§  des écarts de compétence à combler pour du personnel

§  la nécessité de préserver au maximum le temps de face à face  avec les élèves

·       Une  régulation et suivi  par les conseillers en formation de FSO qui :

§  aident à la mise en œuvre du plan de formation par établissement ou diocésain ; en lien avec les chefs d’établissement pour le 2° degré et avec les chargés de mission des DDEC pour le 1 er degré,

§  vous suivent et vous conseillent en respect des  priorités tutélaires, fédérales, et territoriales

·       Un ultime arbitrage, une  régulation paritaire (Besoins spécifiques ou projets de  formation en réseau)

§  En CCMF pour le 1 er degré, validé ensuite en CTPF

§  En CTPF pour le 2° degré.

Il n’y a donc désormais plus de « quotas » par établissement pour le 2° degré, et par diocèse, pour le 1 er degré mais une régulation globale après lecture de l’ensemble des besoins.  

Nous proposons désormais, aux chefs d'établissement, après échange avec l'ensemble de leurs partie-prenantes, une transmission d’un plan de formation complet, en début d’année scolaire.

Une régulation en cours d’année reste, bien entendu, toujours possible si des besoins de formation émergeaient plus tardivement.