Promouvoir l'innovation et la recherche
...de la fabrication d'outils à une démarche de recherche-action

Formiris consacre depuis plusieurs années des budgets importants pour soutenir les projets innovants des établissements scolaires et les projets de recherche des instituts missionnés et des organismes de formation. Néanmoins les interpellations sur l’utilisation de ces budgets et sur les effets réels sur le terrain, voire sur la définition du caractère innovant ou « scientifique » d’un projet sont nombreuses. C’est un débat classique qui anime tous les acteurs du monde de l’éducation et de la recherche.

Des choix significatifs ont déjà été faits par Formiris pour prendre en compte les besoins du terrain : augmentation des budgets consacrés aux projets innovants, instruction des dossiers en proximité par les Associations territoriales.

Il appartient aujourd’hui à Formiris d’aller plus loin en proposant des dispositifs qui permettent de réaffirmer la légitimité de l’innovation et de la recherche dans l’institution, tout en participant à la professionnalisation des acteurs.

1 - Les enjeux : deux paradigmes à articuler

Pour professionnaliser le métier d’enseignant, deux paradigmes sont à articuler : les pratiques sur le terrain et la recherche.

  • Sur le terrain, la résolution de problèmes représente la principale préoccupation. Dans une école en tension et au sein d’une société de l’immédiateté ou du très court terme, les attentes des enseignants se tournent naturellement vers le « comment faire avec …les enfants en difficulté, les parents, la classe, les collègues, etc. ». Transformés en « opérateurs de résolution de problèmes », ils produisent des outils dont l’appropriation et la mutualisation ne sont pas mises en perspective.
  • Du côté des chercheurs, les questionnements sont plutôt marqués par le doute et l’incertitude. Il n’y a pas de réponses immédiates, d’où cette impression d’éloignement du terrain.

Pourtant, les savoirs et compétences développés par la recherche sont essentiels à la professionnalisation des enseignants, et plus particulièrement :

  • Une méthodologie qui consiste dans un premier temps à aller chercher ce qui existe déjà,
  • Une rigueur dans l’organisation des données, la recherche d’un terrain pertinent et son analyse,
  • Une méthode d’analyse des situations qui en augmente l’intelligibilité et développe l’adaptabilité,
  • Une production de connaissances réinvestissables dans d’autres terrains.

La recherche permet également la professionnalisation des formateurs (souvent aussi enseignants) et le repérage de personnes ressources.

2 - Des propositions : approche du compromis

Afin d’articuler les pratiques sur le terrain et celles des chercheurs, le groupe de pilotage de Formiris, propose de renverser le processus des appels à projet Innovation et Recherche. Il ne s’agit pas d’abandonner la recherche mais de la positionner autrement en partant du coeur de métier de Formiris, la responsabilité de formation.

Un compromis est en effet à rechercher entre l’approche des praticiens et celle des chercheurs. Il devrait permettre :

  • de faire coexister savoirs d’expérience et savoirs scientifiques,
  • de rendre ces savoirs accessibles et lisibles,
  • de nourrir la pratique sans la prescrire.